Porche de la ferme d'en Haut (Ligny)

Porche de la ferme d'en Haut (Ligny)

Mission de maîtrise d'oeuvre pour la restauration du porche de la ferme d'en haut à Ligny. 

Le ferme d’en haut est également appelée la ferme de La tour puisqu’elle appartenait au fief du même nom au XIVe siècle et dépendait alors du comté de Namur. 
La plus ancienne archive, mentionnant la ferme, date du 2 octobre 1697. En effet, elle indique un contrat de mariage entre Nicolas-Charles-François-Alexandre de Looz-Corswarem et Anne-Françoise-Joseph de Trazegnies. 
Cette puissante famille possédait la ferme depuis cette période et ce, jusqu’au XIXe siècle. Les bâtiments actuels de l'ensemble du complexe remontent au XVIIIe siècle mais ont fortement été remaniés aux siècles suivants. Seul subsiste du XVIIIe siècle le porche, millésimé en 1733. 

La puissante famille de Corswarem était encore propriétaire en 1815, moment où s’est déroulée la bataille de Ligny, le 16 juin de la même année. Les Prussiens transformèrent la ferme en forteresse pour se défendre contre les Français. Après plusieurs heures de bataille, celle-ci tomba aux mains des ennemis. Cet évènement fut la dernière victoire de Napoléon. 

Ainsi, la ferme d’en haut à Ligny est un haut lieu de l’histoire napoléonienne qui confère au porche (témoin direct de la bataille) une forte valeur commémorative justifiant son classement le 8 décembre 1970. 

- architecture vernaculaire à forte valeur commémorative et mémorielle 

- deux pathologies majeurs : désordres structurels des façades et de la charpente et perméabilité de la toiture

- mission qui se découle en 6 phases : AVP, Dossier de demande de permis, projet, rapports sur la sélection qualitative et l'exament des offre des entrepreneurs et contrôle d'éxécution et direction des travaux. 

En collaboration avec: 
Cédric Evrard - ingénieur stabilité / Quentin Burton - géomètre
3019, Ligny
Navigation par phases méthodologiques: 
Elévation de la façade à rue
Elévation côté cour
Trace de chaulage
Relevé des élévations
Relevé du plan